Préambule :

L’Extreme Championship Wrestling (ECW) basée à Philadelphie, Pennsylvanie a été fondée en 1992, sous le nom d’Eastern Championship Wrestling par Tod Gordon. Cette fédération dépend alors de la NWA « National Wrestling Alliance ». Elle ferme ses portes en Avril 2001 quand le propriétaire de l'époque, Paul Heyman, déclare sa faillite.

En 1993, elle prend le nom de « Extreme Championship Wrestling ». Un peu plus d'un an après, le 27 août 1994, à la fin d'un tournoi pour le championnat vacant NWA World Heavyweight qui a lieu à l’ECW Arena à Philadelphie, Pennsylvanie, le vainqueur du tournoi, Shane Douglas jette la ceinture, devient le champion exclusif de la ECW alors que cette dernière quitte la NWA...

C'était à partir de ce moment-là que commence officiellement la « Hardcore Revolution » sous la direction de Tod Gordon et avec Paul Heyman au « Booking ». Le groupe veut exploiter plusieurs styles différents de lutte pro et popularise le « Hardcore » saignant et les matchs de type « 3-Way Dance ». La compagnie commence à être reconnue pour sa « Fan Base » loyale et sa tendance à mettre du mystère dans ses « Storylines ». La promotion présente divers styles internationaux de catch professionnel, allant de la « Lucha Libre » au « Puroresu » et au catch « Hardcore ».

Les catcheurs tels que Shane Douglas, Public Enemy ou Tasmaniac (Tazz) aident la nouvelle ECW à se lancer.

La World Wrestling Entertainment (WWE) achète les droits sur le nom ECW ainsi que sa banque de données vidéo après sa fermeture en 2001 (rachat des droits en 2003). Après avoir lancé quelques DVD hommages, puis un PPV Hommage en Juin 2005, la WWE relance la compagnie « ECW » comme 3ème « Brand » le 13 Juin 2006. Cette nouvelle ECW est diffusée de façon hebdomadaire sur les chaînes Sci Fi Channel aux USA, FOX8 en Australie, SIC Radical au Portugal ou Sky Sports 3 au Royaume-Uni. Assez rapidement, les anciens de l’ECW disparaissent petit à petit de cette 3ème « Brand » qui devient plutôt un territoire de développement des futures stars de la WWE... La nouvelle ECW durera pendant près de quatre ans jusqu'à ce qu'elle ne diffuse son épisode final le 16 Février 2010 sur la rebaptisée, Syfy. L’ECW version WWE est remplacée la semaine suivante par la NXT.

Histoire :

Tri-State Wrestling Alliance et Eastern Championship Wrestling :

Techniquement, l’ECW prend ses origines en 1989 sous la bannière de la Tri-State Wrestling Alliance. Joel Goodhart qui est alors le propriétaire de la Tri-State Wrestling Alliance vend les parts de sa compagnie à son partenaire, Tod Gordon en 1992. Ce dernier change alors le nom de la promotion pour celui de l’Eastern Championship Wrestling. Quand cette dernière est en place, elle devient membre de la National Wrestling Alliance (NWA).

Alors que Tod Gordon a des différents avec le « Booker » en chef, Eddie Gilbert, il choisit l'ami de ce dernier, ancien membre de la WCW, Paul Heyman pour le remplacer. Eddie a un comportement instable et abuse de la drogue au moment où il est remplacé. Heyman, connu à la télévision sous le nom de Paul E. Dangerously, vient de quitter la World Championship Wrestling (WCW) et est à la recherche d'un nouveau défi. Le 1er show d'Heyman avec la promotion est « NWA Ultra Clash '93 » le 18 Septembre 1993 au Viking Hall (qui sera plus tard renommé l’ECW Arena) à Philadelphie, Pennsylvanie.

L’ECW se contraste complètement du catch contemporain qui comporte beaucoup de « Gimmicks » de BD et est surtout destiné à un jeune public. L’ECW quant à elle se concentre sur le public masculin des 18-35 ans et casse de nombreux tabous comme le sang ou des femmes qui se font frapper par des hommes. Heyman voit l’ECW au catch, ce qu'est le mouvement grunge à la musique et se concentre pour donner une nouvelle direction à la compagnie.

Séparation d'avec la NWA :

En 1994, la clause de non compétition de Jim Crockett face à Ted Turner, qui a acheté la World Championship Wrestling (WCW) à Crockett en 1988, est terminée. Jim Crockett est bien décidé à promouvoir des shows de catch à nouveau avec NWA.

Crockett demande alors à Tod Gordon de mettre en place un tournoi pour le titre NWA World Heavyweight Championship à l’ECW Arena le 27 Août 1994. Le président de la NWA, Dennis Coralluzzo pense alors que Crockett et Gordon vont tenter de monopoliser le titre (ce que Crockett a déjà fait dans les années 80...) et leurs déclare qu'ils n'ont pas l'accord du comité directeur de la NWA et prend le contrôle du tournoi.

Gordon est alors furieux vis-à-vis de Coralluzzo et décide, avec Shane Douglas qui est prévu de remporter le tournoi face à 2 Cold Scorpio, que Douglas ne jette le titre à terre après l'avoir remporté, le refusant et annonçant que la ECW se sépare de la NWA ! Cette controverse en publique a pour but d’attirer l'attention sur l’ECW et d’insulter la NWA.

L'idée de jeter le championnat du NWA World Heavyweight a été initialement prévu par Tod Gordon et Paul Heyman. Ce dernier a persuadé Douglas en notant que le négatif sera que les traditionalistes de la NWA le verront tout simplement comme des traîtres à la tradition. Confortant la décision de Douglas est l'animosité entre ce dernier et le président de la NWA, Dennis Coralluzzo, qui a, à la fois critiqué publiquement Douglas et a demandé aux « Bookers » affiliés NWA de ne pas « Booker » Douglas pour les shows. Coralluzzo pense alors que Douglas est à « risque » et a tendance à faire des non-shows. Douglas a finalement décidé de suivre le plan de Gordon et d’Heyman, inspiré par la devise de son père « faire les bonnes choses pour les gens qui sont corrects avec vous ». Après avoir examiné et en disant « Ceci c’est ce soir, papa », Douglas jette le championnat NWA World Heavyweight disant qu'il ne veut pas être le champion d'une « promotion défunte » qui « est morte il y a sept ans » (date à laquelle Jim Crockett a vendu ses territoires NWA à Turner Broadcasting en 1988). Il a ensuite soulevé le titre de Eastern Championship Wrestling et l'a déclaré être un titre World Heavyweight Championship – demandant de l’appeler le seul titre World réel qui reste dans le catch professionnel. Lors du rappel de cet événement quelques années plus tard, Paul Heyman a déclaré ce qui suit dans un tchat en 1998 :

« National Wrestling Alliance est vieille école (old-school) et que ce n'est plus à la mode aujourd'hui. Nous voulons faire notre propre marque, nous désirons sortir du lot, nous désirons que le monde entier sache que nous ne sommes pas qu'une simple promotion indépendante ! ».

Coralluzzo a été interrogé après le show et a déclaré que Douglas est le champion NWA World Heavyweight « qu'il le veuille ou non », définissant les actions de Douglas de « honteuses » et qu'il agira pour que Douglas ne soit dépouillé à la fois du titre NWA World Heavyweight et du titre Eastern Championship Wrestling Heavyweight Championship, traitant Shane Douglas « d’indigne » à ces deux titres.

Peu de temps après ceci, l’ECW se sépare officiellement de la NWA et change de nom pour devenir l’Extreme Championship Wrestling.

Gordon a fait l'annonce suivante lors de la programmation NWA-ECW qui suivait : « J'ai écouté avec beaucoup d'intérêt en tant que représentant que le conseil d'administration NWA a pris sur lui de vous informer qu'ils ont le pouvoir de forcer à ne pas reconnaître comme champion NWA-Eastern Championship Wrestling The Franchise, Shane Douglas, en tant que champion World Heavyweight. Eh bien, à partir de midi aujourd'hui, j’abandonne le championnat NWA-Eastern Championship Wrestling. A sa place ça sera le titre ECW- Extreme Championship Wrestling - et nous reconnaissons The Franchise, Shane Douglas, comme notre champion World Heavyweight. Et nous encourageons tout catcheur aujourd'hui dans le monde à venir à l’ECW et de se battre pour cette ceinture. Ceci est le catch ECW, Extreme Championship qui va changer le visage du catch professionnel ». Cet incident donne une énorme pub à l’ECW et coûte, par ailleurs, beaucoup de crédibilité à la NWA.

Popularité de l'ECW :

Alors que la World Wrestling Federation (WWF) possède encore des « Gimmicks » de clowns, l’ECW quant à elle, « Book » des matchs de type « Barbedwire » tout en créant de nouvelles stars tels que Steve Austin qui boit sa 1ère bière à la TV lors des enregistrements de « ECW TV » plusieurs années avant l'ère « Stone Cold » à la WWF.

L’ECW devient forcément une promotion à sensation mais qui reste secrète. Le style des manœuvres peu orthodoxe, les « Storylines » controversées ainsi que la soif de sang intense à l’ECW font de cette dernière une popularité de plus en plus intense. Sa fanbase intense, même si sa population reste petite, la pousse au rang de quasi culturelle dans la fin des années 90. Elle a inspiré le style « Hardcore » des autres promotions de catch telles que la WWF et la WCW même si ces dernières ne vont pas encore jusqu'à ce « Hardcore » là.

L’ECW est considérée contre une contre-culture et une alternative aux organisations mutli-millionnaires telles que la World Wrestling Federation (WWF) et la WCW. En plus de leurs matchs de type hardcore, l’ECW propose une alternative au catch nord-américain avec du catch technique qui est jusqu'alors que peu représenté. Les stars internationales telles qu'Eddie Guerrero, Chris Benoit et Dean Malenko sont la base technique solide de l’ECW. Rey Mysterio, Jr., Psicosis, Konnan et Juventud Guerrera sont les 1ers catcheurs « Lucha Libre » à catcher dans les promotions Américaines.

Les catcheurs tels que Shane Douglas, Tommy Dreamer, Raven, The Sandman, Cactus Jack, Terry Funk, Sabu, Mikey Whipwreck et Tazz qui semblent trop dangereux pour les grosses compagnies, reçoivent une chance à l’ECW. A ce moment-là, ils permettent tous à lancer la nouvelle ECW. Une des plus grosses « Feuds » de la promotion est la longue rivalité entre Tommy Dreamer et Raven qui impliquera plusieurs autres catcheurs ECW et qui durera 2 ans 1/2 ! Une autre grosse « Feud » a lieu entre Raven et The Sandman et qui impliquera l'angle de la crucifixion qui sera un des « Angles » les plus controversés de l'histoire du catch !

Ses relations avec les "Big Two" :

Après avoir annoncé que l’ECW sera le future dans le monde du catch, les 2 « grands » de l'époque, la WCW et la WWF, commencent à piquer les talents et les idées de la jeune promotion... Paul Heyman pensera plus tard que l’ECW sera la première victime du « Monday Night Wars » entre WCW Monday Nitro et WWF Monday Night RAW.

Toutefois, la WWF travaille en relation avec elle, échange des talents et a même des « Storylines » communes ! Vince aidera même financièrement un bon moment l’ECW...

La WCW quand à elle, refuse même de faire quelques allusions que ce soit sur l’ECW en ne mentionnant même pas son nom... La WCW la ridiculise même en la nommant vulgairement « La ville du barbelé » ou « La promotion indépendante Majeur qui fait ses shows dans une salle de loto ».

Vince McMahon déclarera plus tard qu'il a mis Paul Heyman sur les feuilles de payes de la WWF afin de compenser les talents qu'il lui a piqué (Tazz, Steve Austin, Mick Foley et The Dudley Boyz). D'un autre côté, Paul Heyman pense ne pas avoir été compensé de la sorte part Eric Bischoff pour lui avoir pris les Mikey Whipwreck, Raven, The Sandman, Chris Benoit, Dean Malenko, Eddie Guerrero, Perry Saturn, Stevie Richards et Chris Jericho...

Tod Gordon vend l’ECW à Paul Heyman :

En 1995, Tod Gordon vend l’ECW à son « Booker » en chef, Paul Heyman. Après ceci, Gordon reste à l’ECW pour tenir, devant les caméras, le rôle de commissioner en chef. Quelques années après avoir tenu ce rôle, Gordon quitte l’ECW. Son absence sera alors expliquée à la télé comme quoi il c'est retiré du catch pour des raisons familiales. Mais, rapidement des rumeurs commencent à circuler comme quoi Gordon a été viré par Paul Heyman qui le suspecte d'être une taupe pour une promotion de catch rivale et qu'il permet à la World Championship Wrestling de trouver de nouveaux talents. Plusieurs années plus tard, dans une interview, Gordon déclare que cette situation n'est rien d'autre qu'un « Work »".

Promotion transversale :

Vince McMahon à la première fois prit conscience du phénomène ECW lors de son PPV King of the Ring 1995 qui a lieu sur le territoire de l’ECW à Philadelphie. Durant le match, entre Mabel and Savio Vega, la foule commence soudainement à chanter « ECW ECW ECW ».

Le 22 Septembre 1996 lors du PPV In Your House : Mind Games toujours à Philadelphie, des stars de l’ECW, telles que The Sandman, Tommy Dreamer, Paul Heyman et Tazz sont au premier rang. Le Sandman intervient dans un des combats. Il jette sa bière à Savio Vega durant le « Strap Match » de ce dernier face à Bradshaw (alias JBL). McMahon explique alors en directe que ces gens-là sont d'une promotion locale.

Le 24 Février 1997, l’ECW « Envahie » RAW au Manhattan Center. Il est mis en place une « Storyline » afin de donner un peu de pub à l’ECW pour son 1er PPV. Jerry Lawler a invité l’ECW la semaine précédente... Les catcheurs de l’ECW présentent 3 matches devant le public WWF qui sont commentés par Vince McMahon, Jerry « The King » Lawler ET Paul Heyman.

Stevie Richards (accompagné de Super Nova, The Blue Meanie et 7-11) bat Little Guido avec un « Stevieknife Powerbomb » et un « Stevie Kick ». Taz (accompagné de Bill Alphonso et du Team Taz) bat Mikey Whipwreck par soumission avec son « Tazmission ». Durant ce combat, Sabu saute sur l'entourage de Taz du haut du logo « Raw ». Il tente ensuite de s'en prendre à Alphonso mais en est empêché par le Team Taz. Tommy Dreamer (accompagné de Beulah) bat D-Von Dudley (accompagné de Buh Buh Ray Dudley) avec un « DDT » sur une chaise et après un « Low Blow » de Beulah. Après le combat, le Sandman vient en aide à Dreamer face aux Dudleyz. Avant le début du combat, Paul E. qui est aux commentaires, est retenu par Taz, les Eliminators et le Sandman alors qu'il a une altercation avec Jerry Lawler.

Ce soir là, le Manhattan Center de New York est remplis de fans de l’ECW fans, qui chantent de chants « Boring ! » aux catcheurs de la WWF. Quand les catcheurs ECW font leurs entrées, ils reçoivent des « Pops » et des chants « ECW » devant les téléspectateurs de WWF Monday Night Raw. Cette invasion a déclenché une « Feud » inter-promotion entre l’ECW et l’United States Wrestling Association de Lawler. Ce dernier ne cesse de critiquer l’ECW et convainc, en « Sotyline », des catcheurs tels que Rob Van Dam et Sabu de se joindre à lui dans une croisade anti-ECW. Tout au long de 1997, les catcheurs ECW sont apparus sur les programmes de télévision et vice versa. Dans le cadre de la relation de travail entre l’ECW et la WWF, un certain nombre de catcheurs WWF sous contrat ont été envoyés à l’ECW en 1997, y compris Droz et Brakkus.

Lors du show Wrestlepalooza 1997, Jerry Lawler fait une apparition surprise à l’ECW Arena. Wrestlepalooza '97 présente le dernier combat de Raven à l’ECW alors qu'il vient de signer avec la WCW. Dans ce combat, Tommy Dreamer bat son vieil ennemi. La célébration de Dreamer est de courte durée, alors que Jerry Lawler, aux côtés de Sabu et Rob Van Dam l'attaquent. Ceci met en place un match entre Tommy Dreamer et Jerry Lawler pour le PPV Hardcore Heaven 1997, le 17 Août que Dreamer remporte. L’ECW a continué jusqu'en 1998 et début de 1999, avec une série de pay-per-views à succès.

Ses controverses :

Controverse du titre mondiale de Mike Awesome :

En Avril 2000, Mike Awesome fait une apparition surprise au WCW Monday Nitro ou il aide la faction du New Blood à s'attaquer à Kevin Nash. Chose unique, c'est qu'à cet instant même, Mike est le champion en titre de l’ECW ! L'ami d'Awesome, Lance Storm déclare plus tard que Mike a alors refusé de signer un nouveau contrat avec l’ECW tant que Paul Heyman ne lui a pas payé ses salaires en retard. Des rumeurs disent qu'Eric Bischoff voulait qu'Awesome ne jette la ceinture ECW dans une poubelle devant les caméras de télévision, de la même façon qu'il l'avait fait pour le titre féminin de la WWF avec Alundra Blayze 5 ans plus tôt. Grâce à des démarches légales, la WCW ne peut faire apparaitre Awesome dans leurs programmes télé avec la ceinture ECW. Un compromis est alors trouvé face à cette situation. Ce fût un des moments les plus étonnants dans l'histoire du catch professionnel. Mike Awesome, employé WCW et champion ECW et accompagné par la sécurité de la WCW perd son titre face à Tazz, employé de la WWF le 13 Avril 2000 dans un show ECW à Indianapolis, Indiana. Fait incroyable et unique, un lutteur de la WWF bat un lutteur WCW pour le titre mondial de l’ECW !

Conflit avec la XPW :

En 2000, l'ECW fait ses débuts sur la côte Ouest, présentant son pay-per-view annuel d'été, ECW Heat Wave à Los Angeles. Au moment où Los Angeles est la maison de la Xtreme Pro Wrestling (XPW). Le propriétaire de la XPW, Rob Black achète 6 billets au premier rang pour un PPV de l’ECW. Ces tickets sont alors donnés à des représentants catcheurs de la XPW avec pour mission de faire comprendre à l’ECW qu’ils sont en territoire ennemi. Ceci n’est pas une « Storyline ». Lors du début du « Main Event » les hommes de la XPW distribuent des T-Shirts aux couleurs de leur compagnie. Ceci attire alors l’attention de la sécurité ainsi que de Tommy Dreamer. Le groupe se fait alors expulser des abords du ring. Une bagarre sur le parking éclate entre les équipes de techniciens de la XPW et des catcheurs de l’ECW, sans voir l’uns des catcheurs XPW impliqués dans la bagarre. Sur ce même parking plusieurs catcheurs ECW s’en prennent brutalement aux techniciens de la XPW dans une bagarre de rue jusqu’au moment ou, selon Balls Mahoney présent à ce moment là, les techniciens sont laissés à terre dans leurs propre sang ! Un autre témoignage raconte initialement que Kristi Myst, où une autre personne, bouscule Francine ce qui déclenche l’incident ; mais, Francine prétend qu’elle n’a jamais été bousculée par un membre quelconque des techniciens de la XPW. D’autres personnes prétendent que jamais Francine n’a semblée être dans un quelconque danger… Les catcheurs présents en ringside sont The Messiah, Kid Kaos, Supreme, Kristi Myst, Kris Kloss et Homeless Jimmy. La XPW n'a pas été mentionnée par le commentateur ECW, Joey Styles lors de la télédiffusion du pay-per-view, cependant lors du PPV ECW November to Remember quelques mois plus tard, le commentateur Don Callis a fait une subtile référence à l'incident, décrivant une bagarre sauvage comme « ressemblant beaucoup à un parking de Los Angeles ».

L'Angle de la crucifixion :

De Janvier 1995 jusqu'à Janvier 1996, Tommy Dreamer débute une première partie d'une guerre saignante face à Raven. Cette « Feud » est mise de côté pour un moment et Raven débute une nouvelle rivalité avec The Sandman après l'avoir battu pour le titre ECW Heavyweight le 27 Janvier 1996. A partir de ce moment là, Raven fait un lavage de cerveau sur le jeune fils du Sandman afin qu'il rejoigne sa faction et qu'il ne se retourne contre son père. Durant un travaille de Raven dans se lavage de cerveau, ceci amène les 2 à s'affronter dans plusieurs matchs sanglants. Dans l'un d'eux, le fils de Sandman intervient pour aider son père. Après le match, les 2 s'embrassent. Raven frappe alors le Sandman par derrière avec un « Kendo Stick ». Steven Richards et les Blue Meanie se présentent à leurs tour et sortent une croix en bois de dessous le ring pour y « crucifier » Sandman. A ce moment là, Kurt Angle est en backstage, offensé par la scène qui vient de se produire, il quitte l'émission menaçant de poursuites si son nom apparaît dans l'épisode de cette « crucifixion ». Plus tard dans la même soirée, Raven se présente sur le ring pour y faire une explication et des excuses pour ses actions. A ce jour, Raven a toujours dit que cet « Angle » n'est pas une insulte à Jésus Christ, mais une insulte au Sandman. Les images ou une quelconque mention de la « Crucifixion » n'ont jamais été montrées par l’ECW jusqu'à la sortie du DVD produit par la WWE DVD, « The Rise and Fall of ECW ».

L'incident avec The Mass Transit :

Un autre coup dur pour l’ECW, qui selon Paul Heyman dans le DVD The Rise and Fall of ECW a faillit annuler le PPV Barely Legal fût le « Mass Transit Incident ». Paul Heyman veut donner un élan supplémentaire à la compagnie avec ce PPV. Mais, l’ECW va être sujette à de nouvelles critiques quand Paul Heyman laisse un adolescent, qui lui a mentit sur son âge, à lutter pour l’ECW. Ce jeune homme, du nom d'Eric Kulas (appelé "Mass Transit") vient remplacer Axl Rotten (qui selon le DVD New Jack in Forever Hardcore est absent à cause de sa grand-mère malade) et fait équipe avec D-Von Dudley dans un match contre les Gangstas (New Jack et Mustapha Saed) dans un « House Show » à Revere, Massachusetts. Durant le match, New Jack fait saigner Kulas (en blading), l'attaque avec plusieurs armes pour ensuite lui river les épaules au sol. Après le match, Kulas continue à saigner abondamment et New Jack s'empare du micro pour déclarer que Kulas peut saigner jusqu'à la mort car il (New Jack) en a rien à foutre. Il faut savoir qu'Eric Kulas aspire à être lutteur. Il a dit avoir 19 ans alors qu'il en a seulement 17... Il a prétendu avoir été entraîné par Killer Kowalski (ce que son père affirme au staff ECW) alors que c'est faux... Il a affirmé vouloir du « Blading » car c'est une expérience qu'il n'a jamais réalisé auparavant... Au vue de cet incident, la société de PPV "In Demand" trouve ceci trop extrême et retire de sa diffusion le PPV Barely Legal. La famille de Kulas portera plainte 3 ans plus tard contre New Jack... Ce dernier est acquitté quand le jury découvre que Kulas lui a demandé lui-même de le faire saigner. Le 12 Mai 2002, Eric Kulas décède à l'âge de 22 ans suite à ses problèmes de surpoids...

L'Angle de grossesse et lesbien de Beulah McGillicutty :

En 1996, Beulah McGillicutty, petite ami (en storyline) de Raven, déclare à ce dernier qu'elle est enceinte et que l'enfant est de Tommy Dreamer, ce qui intensifie leur « Feud ». Beulah « quitte » Raven pour rejoindre Dreamer. Mais, lors du show Hostile City Showdown, Shane Douglas annonce à Dreamer que Beulah n'a jamais été enceinte et qu'elle l'a trompée. Quand Dreamer demande avec qui, suspectant Douglas, ce dernier pointe du doigt la nouvelle valet de Raven, Kimona Wanalaya. Cette dernière roule alors une pelle à Beulah. Après quelques hésitations, Dreamer embrasse les 2 femmes, proclamant : « Je prends les 2, je suis hardcore ! ». Selon Tommy Dreamer dans le DVD The Rise and Fall of ECW, cet « Angle » est tellement controversé que l’ECW se retrouve virtuellement sortie de toutes les chaînes de télévision à ce moment là.

Ses Shows, sa télé et ses PPVs :

Shows à l’ECW Arena :

La majeure partie des shows de la ECW se sont tenus à la ECW Arena, une salle de loto située sur une section de l'Interstate 95. Les places étaient de simple chaises pliantes et 4 gradins portables.

Voir les Archives shows de la ECW

Diffusions télévision :

Les shows étaient, dans un 1er temps, diffusés sur une chaine locale du câble de Philadelphie, Sports Channel Philadelphia, qui était affiliée au groupe SportsChannel America's les jeudis soirs. Quand Sports Channel Philadelphia cessait d'émettre en 1997, le show déménageait sur la chaine WPPX-TV 61. Plus tard, la ECW passait sur une ancienne station indépendante, WGTW 48 de Philadelphie et était diffusé les vendredis au samedis soir vers 1 ou 2h. Les shows étaient aussi diffusés sur MSG Network à New-York City les vendredis soirs (voir samedis matins) à 2h. Grâce à l'obscurité de ses stations, de la ECW elle-même et du fait que le CSA ne surveillait que peu les programmes à ces heures tardives, à plusieurs reprises, les contenus explicites et la violence n'étaient pas édités de ces émissions, ce qui permettra rapidement la ECW à se faire remarquer du public !

Voir les Archives ECW Hardcore TV

Les PPVs de l'ECW :

Après une séries d'obstacles, tels que le "Mass Transit Incident", le 13 Avril 1997, que la fédération entre dans le buisness des PPVs avec "Barely Legal 1997" qui sera son premier de son histoire. Ce PPV voyait une légende de 53 ans, en la personne de Terry Funk, remporter le championnat ECW World Heavyweight face à Raven...

Il y aura alors 3 PPVs dans l'année 1997 (Barely Legal, HardCore Heaven et November To Remember).

Juste après le 1er PPV, Tod Gordon vendait la ECW à Paul Heyman. Dès 1998, ils lancèrent alors un PPV régulier tout les 2 mois. La ECW ne jouait pas la carte du "Face/Heel" et il n'y avait jamais de "DQ" à cause d'objets "illicites".

STATS PPVs

TAUX ACHATS PPVs

Contrats télé :

En Août 1999, La ECW décrochait un contrat de diffusion TV national de 3 années avec la chaîne TNN. Elle produisait alors un show hebdomadaire tout les vendredis soirs ; Malheureusement, ceci annonçait le début de la fin pour la ECW...

Malgré le manque de publicité et le peu de promotion fait sur ses shows, la ECW devenait le meilleur show au niveau des taux d'écoutes de TNN. Mais, en Octobre 2000, TNN arrêtait la diffusion de la ECW pour laisser la place à la WWF qui changeait de réseau en quittant USA NETWORK pour TNN.

Liquidation Judiciaire de l’ECW :

L’ECW lutte pendant plusieurs mois après l'annulation de son contrat télé pour trouver une nouvelle chaine nationale, sans succès. Beaucoup pensent que l'influence de la WWE (WWF à l'époque) et de Vince McMahon sur les réseaux de diffusions ont empêchés l’ECW de décrocher un nouveau contrat.

Le 30 Décembre 2000, l'émission ECW Hardcore TV est diffusée pour la dernière fois et le dernier PPV, Guilty as Charged 2001 est présente pour la dernière fois le 7 Janvier 2001. Alors que le PPV Living Dangerously doit être retransmis le 11 Mars 2001, du fait des problèmes financiers de la compagnie, il est annulé avant la date de diffusion. Malgré l'aide la WWF, Heyman ne parvient pas à se sortir de sa situation financière et dépose le bilan le 4 Avril 2001. Heyman n'a jamais dit à ses catcheurs que la compagnie est mourante et est incapable de payer certains d'entre-eux plusieurs mois avant le dépôt de bilan.

HHG Corportation, la compagnie mère de l’Extreme Championship Wrestling annonce officiellement la liquidation financière, malgré une pétition lancée par Paul Heyman à New-York le 4 avril 2001... Les biens mobiliers de la compagnie sont estimés à 1 385 500 dollars. Là dedant, il y avait 860 000 dollars sur les comptes que l’ECW doit aux sociétés In Demand Network (PPV), Acclaim Entertainment Inc. (jeux videos) et Original San Francisco Toy Company (figurines). Ils doivent aussi 585.000$ à la WWF/E !

La balance des biens est la vidéothèque (500 000$), un Ford Truck de 1998 (19 500$) et les restants de marchandises (4$).

Les dettes de la compagnie s'élèvent à 8 881 435,17 dollars. La faillite doit prendre en compte des centaines de plaintes dont celles des compagnies de production, les immeubles appartenant à l’ECW, les stations de télés, les compagnies de transports, les sociétés de téléphones, les frais d'avocats et autres salaires impayés...

Les salaires impayés des catcheurs oscillent entre rien pour Sabu ou Steve Corino à des centaines, voir milliers de dollars dans certains cas... Les sommes les plus élevées sont dues à Rob Van Dam (150 000$), Tommy Dreamer (100 000$), Joey Styles (50 480$), Rhino (50 000$), Shane Douglas (48 000$), Francine (47 275$), Amish Roadkill 21 250$, Don Callis 12 000$ et Tajiri 5 000$.

Toujours là :

ECW à la WWF :

The Alliance :

Juste après la fermeture de l’ECW, Paul Heyman est engagé par la WWF en tant que commentateur et scripteur tandis l’ECW est encore dans une procédure de faillite. Le 9 Juillet 2001, l’ECW revoit le jour à Atlanta en Georgie lors du "WWF RAW IS WAR" lors d'un match par équipe entre Lance Storm et Mike Awesome (représentant la WcW) face à Kane et Chris Jericho (représentant la WWF). Un groupe de catcheurs de la WWF arrive alors sur le ring pour s'en prendre à Storm et Awesome. Mais ce groupe de catcheurs est composé de : Tommy Dreamer, Rob Van Dam, Lance Storm, Mike Awesome, Justin Credible, The Dudley Boyz, Tazz, Raven et Rhyno. Ils se retournent alors contre le team WWF... Paul Heyman annonce l'invasion de cette nouvelle faction « ECW ». Cependant, à l'époque, la propriété de l’ECW, y compris l’utilisation de son nom à la télé, a été contestée malgré qu’Heyman possède encore techniquement l'entreprise quand il a quitté le navire pour la WWF. En outre, le WWF a fait face à une action en justice de la part d’Harry Slash & The Slashtones pour l'utilisation de la chanson thème « This Is Extreme ! » qui a ensuite été finalement réglée.

Avant que le Raw de ce soir là soit terminé, Paul Heyman et Shane McMahon, qui a (en « Kayfabe ») racheté la World Championship Wrestling (WCW), révèlent qu'ils sont de mèche l’un avec l'autre et que Paul Heyman a (aussi en « Kayfabe ») vendu l’ECW à Stephanie McMahon, formant une nouvelle « Faction » appelée « The Alliance » pour essayer d’arracher le pouvoir à Vince McMahon. A cette époque, la « Feud » inter-promotion c’est décalée dans une lutte de pouvoir interne au sein de la famille McMahon. La défection de Superstars WWF vers l'Alliance a continuée a mettre moins l'accent sur les catcheurs WCW et ECW - en fait, à de rares exceptions telles que Rob Van Dam, les anciens de l’ECW dans l'Alliance ont reçu encore moins d'attention que les anciens de la WCW.

« The Alliance » affronte la WWF tout au long de l'été et de l'automne 2001 ou le point culminant va se dérouler lors du « Winner Take All Match » aux des Survivor Series 2001. The Rock et Stone Cold Steve Austin sont les seuls survivants de leur équipe et l'Alliance va perdre alors que The Rock réalise le tombé sur Steve Austin. Ceci met fin à cette faction de l'Alliance et fin à cet « Angle » de l'Invasion trop rapide au goût de pas mal de fans ! La « Feud » aura durée seulement six mois. Après cette victoire de la WWF les anciens catcheurs WCW et ECW ont été pour la plupart réintégrés dans la WWF.

Documentaires :

The Rise And Fall of ECW :

A l'été 2003, la WWE achète les actifs de l’ECW en justice et acquière les droits audiovisuels de la vidéothèque de l’ECW. La WWE utilise alors ses images pour mettre en vente un double DVD appelé « The Rise and Fall of ECW ». Ce coffret fût mis en vente en Novembre 2004 aux USA. Ce DVD contienne, en plus des matchs, un documentaire de 3 heures sur l'histoire de la compagnie. Ce DVD est un énorme succès à tel point que beaucoup de professionnels comme Amazon.com et Best Buy se retrouvent en rupture de stock. Ce DVD est alors la 2ème meilleure vente de la WWE juste après le DVD de WrestleMania XXI.

Au cours de la semaine du 10 Novembre 2014, la WWE a lancée une semaine ECW sur son WWE Network avec un ECW Exposed spécial présenté par Joey Styles et Paul Heyman.

Forever Hardcore :

Un DVD non autorisé du nom de Forever Hardcore est produit par un ancien membre de l'équipe de la WCW, Jeremy Borash en réponse au DVD The Rise and Fall of ECW. Ce DVD donne l'avis de catcheurs qui ne sont alors pas ou plus employés par la WWE en donnant leurs points de vue sur l'histoire de l’ECW. Du fait que la WWE détient les droits sur la vidéothèque de l’ECW, nous ne trouvons aucune image de cette dernière dans ce documentaire. Il y a toutefois des images de shows de la XPW montrant des anciens catcheurs ECW.

Shows "Hommage" / Retour de l’ECW :

ECW One Night Stand :

Début 2005, la WWE confirme qu'il y aura bien un PPV sous le sigle de l’ECW le 12 juin 2005 au Manhattan Center Hammerstein Ballroom de New-York City (salle du dernier PPV ECW en date : Guilty As Charged 2001). Il portera le nom d’ECW One Night Stand. On sait que seulement des anciennes stars de l’ECW seront « Bookeés » lors de ce show et que l'ancien patron, Paul Heyman, sera présent. On ait aussi que le « Booker » en chef du show sera nul autre que Tommy Dreamer.

En 2005, la WWE a commencé à réintroduire l’ECW avec le contenu de la bibliothèque vidéo ECW et une série de livres, qui comprennent la sortie du documentaire « The Rise and Fall of ECW ». Avec l'intérêt accru et rajeuni dans la franchise ECW, la WWE a organisée le PPV « ECW One Night Stand » le 12 Juin 2005 pour un show réunion qui comporte des anciens catcheurs ECW. Shane McMahon a l'idée d'un spectacle à petit budget, mais ils ont demandés à des stations de télévision et des producteurs PPV s’ils sont intéressés par l’ECW.

Matchs :

Lance Storm (avec Dawn Marie) vs Chris Jericho

Extreme luchador action :
Rey Mysterio vs Psychosis

A three way dance:
The insane luchador Super Crazy vs Tajiri (avec Sinister Minister) vs Little Guido

Sabu vs Rhyno

Eddie Guerrero vs Chris Benoit

Masato Tanaka vs Mike Awesome

Tommy Dreamer et The Sandman vs Bubba & D-Von Dudley

En plus de ses matchs, les participants ou intervenants sont : Paul Heyman, Rob Van Dam, Bill Alfonso, Tazz, Spike Dudley, Al Snow, Balls Mahoney, PittBull Gary Wolf, Steve Austin, Danny Doring, Roadkill, CW Anderson, Joel Gertner, Axl Rotten, Justin Credible, Kid Kash, Mikey Whipwreck, Sinister Minister, Kid Kash, The BWO : Big Stevie Cool, Hollywood Nova et The Blue Guy...

Ce PPV obtiendra un taux d'achat (Ratings) de 0.66, soit près de 264 000 foyers.

Hardcore Homecoming :

2 jours avant la WWE, Shane Douglas met en place un PPVs ECW Reunion appelé "Hardcore Homecoming" le 10 Juin 2005 à l’ECW Arena de Philadelphie.

Matchs :

The original 3-way dance rematch ! :
Shane Douglas (avec Francine) vs Sabu (avec Bill Alfonso) vs Terry Funk

Sandman vs Raven

Jerry Lynn vs Justin Credible

Kid Kash vs CW Anderson

En plus de ses matchs, les participants ou intervenants sont : The Eliminators, 2 Cold Scorpio, Francine, Pitbull Gary Wolfe, Axl Rotten, Bill Alfonso, Don "Cyrus" Callis, Joel Gertner, Tommy Rich, Tracy Smothers, Roadkill, Danny Doring, Chris Chetti, JT Smith et Mikey Whipwreck

En raison du succès financier et critique de la production, la WWE produit un deuxième PPV « ECW One Night Stand » le 11 Juin 2006, qui sert de premier show dans la relance de la franchise ECW comme « Brand » WWE, complémentaire à Raw et SmackDown. Le 13 Juin 2006, Paul Heyman, ancien propriétaire de l’ECW et figure nouvellement nommé à la tête de la « Brand » ECW, relance le titre ECW World Heavyweight Championship pour en être le titre mondial de la « Brand » et le décerne à Rob Van Dam après que ce dernier n’ait gagné le championnat de la WWE à One Night stand 2006. La marque »Brand » ECW fonctionnera jusqu'au 16 Février 2010. Sous la bannière de la WWE, l’ECW est présentée en suivant le même format que les autres « Brand », avec des règles de match, comme « Count Out » et « No Disqualification » étant considérés comme règles normales. Ces matches sont alors présentés sous le nom de « Extreme Rules ».

Autres réunions :

Après les débuts de Tommy Dreamer à la Total Nonstop Action Wrestling, une nouvelle « Faction » a été formée sous le nom de « EV2.0 » et est constituée d'anciens catcheurs de l’ECW. La présidente de la TNA, Dixie Carter a accepté de donner à cette « Faction », son propre show de réunion lors du PPV TNA annuel « Hard Justice ». Annoncé comme le dernier spectacle de réunion de l’ECW, « Hard Justice » est rebaptisé « Hardcore Justice » et est diffusé le 8 Août 2010. Les membres de l’EV2.0 sont restés dans le « Roster » TNA le reste de l'année.

La promotion Rising Extreme met en vedette de nombreux anciens de l’ECW, ainsi que de plus jeune talent et embrasse le style inconditionnel de l'ECW originale. Leur premier show, Extreme Réunion, a eu lieu le 28 Avril 2012. Il est résultat de l'équipe de Shane Douglas, Cody Michaels, Kevin Kleinrock et Steve et Michael O'Neil.

En 2012, Tommy Dreamer a fondé le « House of Hardcore », une promotion de catch nommé d'après le nom de l’ancienne école de catch de l’ECW et qui est inspirée par le style Hardcore inconditionnel du catch ECW. Depuis lors, la HOH a présentée de nombreux shows de catch principalement dans les zones où l’ECW se produisait avec des salles comme l’ECW Arena.

Livres :

Hardcore History : The Extremely Unauthorized Story of the ECW (ISBN 1-59670-021-1) - Scott Williams
Fall of ECW (ISBN 1-4165-1058-3) - Thom Loverro for World Wrestling Entertainment
Turning the Tables (ISBN 1-905363-78-8) - John Lister
Sex, Drugs, and Wrestling - The Truth, The Lies, and the Extreme - A Rob Van Dam Story - Tod Gordon

Poursuite Judiciaire :

Tod Gordon :

En Décembre 2005, le fondateur de l’Eastern Championship Wrestling, Tod Gordon met la propriété des droits d'images de l’Eastern Championship Wrestling de la banque d'image de l’ECW, appartenant à ce moment-là à la WWE, en cause. Il dit que la justice n'av pas légalement les droits de vendre cette partie des vidéos à Vince McMahon et la World Wrestling Entertainment. Il défend aussi le fait que l’Eastern Championship Wrestling Inc. est une entité à part de l’Extreme Championship Wrestling. Le 8 Mai 2006, la requête est déboutée et Gordon planifie de faire appel de cette décision. Tod Gordon est actuellement le propriétaire de la Pro Wrestling Unplugged qui exerce en partie à la New Alhambra Arena.

Tradition :

Il y a plusieurs fans distinctifs qui sont souvent au premier rang des shows de l’ECW. Les plus connus sont Sign Guy, Tye Dye Guy, Hat Guy (aussi connu dans les salles de Philadelphie comme Straw Hat), Faith No More Guy et Kato. Ils ont reçu leurs surnoms car :

Sign Guy a toujours des pancartes différentes avec lui, Hat Guy porte toujours un chapeau de cow-boy avec une chemise Hawaiien, Faith No More Guy a une étrange ressemblance avec « Big » Jim Martin, ancien guitariste du groupe de rock « Faith No More » et Kato ressemble à Kato Kaelin, témoin à charge dans le soupçonné meurtre commis par O.J. Simpson. Ces fans réguliers des shows de l’ECW Arena ont un statut de Club VIP de l’ECW par la promotion et obtiennent le droit de réserver les places avant le reste du public. Plusieurs membres de ce Club VIP de l’ECW sont présents au Hardcore Homecoming 2005 de Shane Douglas à Philadelphie ainsi qu’à l’ECW One Night Stand.

La foule des shows de l’ECW est reconnue pour ses chants distinctifs et violents verbalement. Les chants tels que « You fucked up ! » et « Holy shit ! » deviennent infâmes lors de ces shows et restent encore aujourd'hui utilisés par des fans dans d'autres promotions. C'est aussi le cas d'autres chants (essentiellement originaires des fans de Philadelphie ou de New York City), tels que « You both suck ! », « You can't wrestle ! », « Change the channel ! » et « Fuck 'em up, [nom], fuck 'em up ! », pour n'en citer que quelques-uns.

A l’ECW, il n'y a, virtuellement, pas de règles. Les « armes » y sont abondantes et ça finit souvent par saigner. Il y a bien des arbitres, mais leur rôle est limité à valider les tombés, prendre en compte une soumission, occasionnellement accorder un changement lors d'un match par équipes.

ECW est reconnue pour avoir popularisé plusieurs types de matches parmi lesquels :

Barbed Wire Match
Flaming Tables Match
Singapore Cane Match
Stairway To Hell Match
Three-Way Dance
Fans Bring Their Own Weapons Matches
Mexican Death Match
Taipei Death Match
Extreme Rules Match

L’ECW a aussi l'infâme réputation pour tenir régulièrement des « Bring Your Own Weapon Nights » à l’ECW Arena dans les premiers temps d'existence de la promotion. Ces soirs-là, les Fans sont encouragés à apporter leurs propres « armes » pour les donner aux catcheurs dont les combats se déroulent souvent dans le public. Un magasin à « un dollar » est situé juste à côté de l’ECW Arena ou il propose tout un tas « d'armes » que les fans achètent au moment ou ils font la queue pour aller au show.

Les « armes » les plus mémorables sont des béquilles, un grand panneau en carton avec écrit dessus « Use Me ! » qui est en fait un panneau « Stop », un kayak 2 personnes, un disque vinyle de Leonard Cohen, un magnétoscope et sa télécommande une Nintendo... Un accident aide à mettre un terme à ce genre de soirée le soir ou Cactus Jack, qui croit que l'arme est une simple poêle à frire bon marché, frappe Sandman à la tête. L'arme est en fait une poêle en fonte et il et le blesse à la tête et le met hors de l'action durant 2 semaines !

La WWE a aussi fait de « ECW One Night Stand 2005 » un « ECW Rules Match », avec les mêmes règles qu'un « No DQ Match » ou un « Street Fight » qui sont régulièrement critiqués par des anciens catcheurs ECW tels que Chris Benoit ou Yoshihiro Tajiri.

Historique

Roster

Le roster principal de la ECW ici !

Championnats

ECW World Heavyweight Championship (1992-2001, 2006-présent)
ECW World Tag-Team Championship (1992-2001)
ECW World Television Championship (1992-2001)
ECW FTW Heavyweight Championship (1998-1999)
ECW Maryland Championship (1993)
ECW Pennsylvania Championship (1993)

Derniers détenteurs de titres

Voci ici, la liste des derniers détenteurs de titres ECW quand celle-ci a fermée ses portes le 10 avril 2001 :

ECW World Heavyweight Champion : Rhino
ECW Television Champion : Rhino
ECW Tag-Team Champions : Danny Doring & Roadkill

A savoir : Le 7 Janvier 2001, le titre ECW TV été considéré comme unifié avec le ECW World Heavyweight Championship afin de renommer les 2 le ECW Unified World Heavyweight Championship...

Chants traditionnels de la ECW

Chants "généraux"
E-C-W ! (prononcé E-C-Dub) : était chanté lorsque les manoeuvres "spectaculaires" étaient utilisées par les lutteurs.

He's hardcore ! : Etait utilisé lorque l'on voulait faire l'éloge d'un lutteur qui était HardCore sur le ring...

Fuck New York ! : Utilisé par les fans de Philadelphie.

Philly sucks ! : Utilisé par les fans de New-York City.

Holy shit ! : Utilisé lors des manoeuvres spectaculaires et à haut risques.

Oh my God ! : Chant reprenant la fameuse "catchphrase" de Joey Styles.

Sit the fuck down ! : Utilisé pour dire à un perturbateur de s'assoir.

Sweep it up ! : Débris sur le ring que quelqu'un est en train de balayer.

Chants dédiés aux lutteurs
Just an asshole !
: Chant de bienvenue dédié à Justin Credible

Super Crazy ! : Chant specifique au catcheur du même nom, il a pour but de remercier d'un "high spot" ou d'en demander un.

Where's My Pizza ? : Chant de bienvenue dédié aux The F.B.I. et/ou Little Guido.

You fuck sheep ! : Chant de bienvenue dédié à Roadkill.

The Whole Fuckin' Show ! : Chant pour Rob Van Dam quand il remporte ses matchs...

Chants "généraux" à l'attention des lutteurs :
She's A Crack Whore !
: Dédié généralement aux Divas.

Show your tits ! : Dédié généralement aux Catcheuses.

Welcome back ! : Dédié aux lutteurs "importans" qui font leur retour à la ECW.

You fat fuck ! : Dédié pour accueillir les Catcheurs étant obèse.

You fucked up ! : Utilisé quand un lutteur a loupé un mouvement.

You sold out ! : Utilisé pour huer les lutteurs ECW qui ont décidés de quitter la promotion.

You suck dick ! : Chanté aux lutteurs "Heel"...